Non classé

Golem Review (PS4) | Push Square

Par Garry , le 15 novembre 2019 - 7 minutes de lecture
  • Square Pusher
  • UGREEN Support Tablette Réglable Bureau Pose Tablette Téléphone Portable Pliable Compatible avec iPad Pro iPad Air 2022 Galaxy Tab A8 S7 A7 Lite Mediapad iPhone 14 Pro Max 13 12 Galaxy S22 S21 (Noir)
    [ Pliable et Portable ] Avec une petite taille (120*107*9mm) et une conception pliable, une fois replié, ce support tablette portable gagne un gain de place dans votre sac ou dans un tiroir de la table de nuit. Donc facilement transportable dans le sac lorsque vous partez en week-end ou en voyage. [ Libérer Vos Mains ] Support Tablette Bureau est pratique à maintenir votre tablette pour regarder des vidéos, lire les recettes dans la cuisine, passer des appels vidéo avec votre famille ou vos amis, assister à des réunions en ligne, travailler dans le bureau ou télétravailler chez vous, etc. C'est un vrai compagnon pour se libérer les mains. [ Stable et Réglable ] Pose Tablette Réglable est dotée de pièces en caoutchouc antidérapant pour protéger l'appareil contre les rayures et pour un bon maintien sans glisser sous le poids de la tablette. Lorsque votre appareil est dessus, il n'abîme pas vos meubles ou appareils. Avec une inclinaison 0 - 100°, il est facile de régler plusieurs angles pour une vue parfaite. Idéal pour soulager les tensions cervicales. [ Facile à Utiliser ] Support Tablette est facile à utiliser, mettez simplement votre tablette sur le support, il joue le rôle immédiatement, ce support tablette permet d'incliner votre appareils aussi bien à la vertical qu'à l'horizontal. [ Compatibilité Universelle ] Porte Tablette est compatible avec iPad Pro 11"/ 10,5"/ 9.7", iPad Air 2022/ 2020/ 2019, iPad 10,2"/ 9,7", iPad mini 2021 8,3"/ 5/ 4/ 3/ 2, Huawei MediaPad, Galaxy Tab A8/ A7/ A7 Lite/ S7/ S7 FE, Lenovo Tab, compatible avec iPhone 14/ 14 Plus/ 14 Pro/ 14 Pro Max/ 13/ 13 Pro/ 13 Pro Max/ 13 mini/ SE 2022, Galaxy S22/ S22 Ultra/ S22+/ S21. Ce stand téléphone portable peut tenir un téléphone avec son coque de protection.
  • Vishine Vernis à ongles Semi-permanent Soak Off UV LED Gel Polish Diy Manucure Medium Bleu (440)
  • When the Moon Is Low: A Novel (English Edition)
  • Seiko Watch SUR333P1
    Cette montre élégante et à la mode serti des Cristal Swaroski et est un cadeau parfait pour le Nouvel An, anniversaire, la Saint-Valentin etc. Bracelet de Haute qualité en Acier inoxydable Argent 19 cm de longueur et 12 mm de largeur avec un Boucle déployante avec poussoir Diamètre du boîtier: 25 mm, Épaisseur du boîtier: 7 mm, Couleur du boîtier: Argent et Couleur du cadran: Argent Résistant à l'eau: 3 bar -Poids: 52 g La montre est livrée dans une belle boîte cadeau avec une garantie de 2 ans
  • A Composer's Guide to Game Music (MIT Press)
  • Miles in The Sky
    Record Label: Sony Jazz Catalog#: CK 65684 Country Of Release: NLD Year Of Release: 2006 Notes: W/Wayne Shorter,Tony Williams,Ron Carter,George Benson
  • Pepe Porcupine
    The player is confined to the board, and may move horizontally or vertically onto empty squares (never through walls or boxes). The player can also move into a box, which pushes it into the square beyond. Boxes may not be pushed into other boxes or walls, and they cannot be pulled. The puzzle is solved when all boxes are at storage locations.

Golem Review - Capture d'écran 1 sur 3

Avez-vous déjà joué à l'un de ces jeux pour lesquels vous étiez vraiment excité, mais une fois que le jeu est enfin sorti, vous ne le détestez pas seulement, mais le détestez plutôt? Entrez dans le Golem de Highwire Games. Malgré les retards répétés depuis l’annonce de 2015, il n’est pas exagéré de dire que plus de retards pourrait être le bon choix. Ce que nous avons ici est un jeu qui réussit plusieurs choses à un niveau impressionnant tout en laissant tomber complètement la balle dans d’autres domaines clés.

Mais commençons par les bonnes choses. Vous incarnez Twine, un enfant cloué au lit, qui vit dans un royaume fantasmatique post-apocalyptique et qui découvre qu’il est un «rêveur», une personne capable de contrôler les puissants Golems. Cette ancienne ville est isolée, de sorte que les Golems sont en réalité le seul moyen de pénétrer dans le voile magique. Une fois que Twine prend le contrôle des Golems, l'expérience du monde ouvert commence vraiment lorsque vous accédez progressivement à de plus en plus de la ville. L'histoire et la construction du monde sont vraiment formidables et contribuent à enrichir l'expérience, tout comme le bac à sable lui-même. L’environnement et la direction artistique sont extraordinaires et le monde est à la fois unique et intéressant à explorer. Cela s'étend aussi aux animations, qui sont étonnamment bonnes. Les humains et les golems que vous rencontrez ont un large éventail d'animations à dessiner et la fluidité est impressionnante. Enfin, la musique du compositeur de Halo, Martin O’Donnell, est tout simplement divine. Incroyable dans l'isolement et au service du jeu, Golem présente l'une des plus belles partitions de l'année et, franchement, de la génération.

Golem Review - Capture d'écran 2 sur 3

Cependant, ces grandes qualités sont au service du combat et du jeu, qui sont au mieux fastidieux et au pire frustrants. Golem est à la base un jeu de combat de mêlée. Il existe certes des énigmes sur la traversée du monde, mais le combat au corps à corps en est la principale caractéristique. Le problème, c’est que le suivi et la mise en œuvre générale des combats sont lamentables. C'était si pauvre que nous étions convaincus de jouer le jeu de manière incorrecte et essayions de nouvelles choses pour voir si les choses s'amélioreraient. Ce fut en vain malheureusement. Il y a eu quelques moments où les combats se sont déroulés sans accroc, mais il s’agissait d’un événement rare et déprimant. Et pour ajouter du sel dans la plaie, pendant ces brefs moments où le combat fonctionnait correctement, il était exceptionnel. Parer et offrir des contre-attaques était gratifiant et puissant. Mais pour chaque seconde de fonctionnalité appropriée, il y en avait 10 de plus qui consistaient en la perte de l’emplacement de l’arme ou aux Golems balançant directement votre arme pour vous décapiter.

Au fur et à mesure que vous avancez dans le jeu, la vitesse et l'intensité des combats augmentent également. Lorsque vous débutez, vous pouvez voir chaque mouvement de l'autre côté de la planète, mais au fur et à mesure, les choses s'accélèrent un peu. Et s’il n’y avait pas de problèmes de suivi, ce serait une chose amusante à entendre. Mais comme tout est imprécis, c'est encore un moyen de générer une expérience frustrante.

Chaque fois que vous mourez, vous perdez également votre équipement. Vous avez des amulettes qui offrent un buff, des masques qui fonctionnent comme des cartes-clés, puis des armes. Et pour une raison malavisée, chaque objet ne peut être utilisé qu'une seule fois. Vous ne pouvez pas non plus changer d’équipement à la volée, vous devez plutôt retourner dans votre «atelier» pour échanger des objets, y compris vos masques. Donc, non seulement vous perdez votre ancien équipement, mais vous devrez faire un long trajet en arrière pour reprendre votre travail, car les points de contrôle ne sont pas très fréquents.

Golem Review - Capture d'écran 3 sur 3

Même le simple fait de retourner à un endroit entraîne certains problèmes. C’est là que les nombreux retards du jeu commencent à se manifester. Le système de locomotion est lourd, où avancer la tête légèrement vous permet de marcher et que vous bougez la tête d'un côté à l'autre pour se retourner. Ce n’est pas idéal, et nous nous sommes retrouvés constamment à «réinitialiser» notre tête pour que le jeu continue à enregistrer notre élan. Le problème est que bon nombre des jeux de réalité virtuelle que nous avons maintenant ont déjà dépassé ce stade et proposent de meilleures idées pour traverser un environnement. Cela donne l'impression que le titre a été lancé aux côtés de PlayStation VR plutôt que plusieurs années après. C’est toutefois un petit merci que vous puissiez toujours choisir un DualShock 4 et jouer au jeu plus traditionnellement.

Du côté technique, les choses vont un peu mieux la plupart du temps. Le framerate est solide comme le roc, tandis que les réglages de confort sont variés et fonctionnent assez bien si vous en avez besoin. Le problème réside ici dans la synchronisation de la caméra. Lorsque vous maintenez le bouton d'options enfoncé pour vous réorienter vers l'appareil photo, les choses commencent à devenir un peu délirantes. C'est quelque chose que presque tous les titres VR vous permettent de faire rapidement et efficacement, mais non avec Golem. Non seulement il faut un certain temps pour que la réorientation prenne effet, mais cela ne fonctionne pas tout de suite. Habituellement, immédiatement après avoir réinitialisé l'appareil photo, la perspective que vous avez placée est incorrecte. Il semble qu'avant que les choses ne se passent bien, votre visage et votre main sont échangés, de sorte que rien ne bouge correctement. Et pour aggraver les choses avant que cela ne se produise, la synchronisation de l’appareil photo ne fonctionne pas du tout. Vous avez plutôt une image statique qui filme lorsque vous vous déplacez et c’est absolument nauséabonde. Même pour ceux qui ont une constitution solide, ce jeu a provoqué des maux de tête et d’énormes accès de nausée, en grande partie grâce au fonctionnement médiocre de la synchronisation de l’appareil photo.

Conclusion

Golem est un jeu qui a la chance d'être bon s'il est lancé aux côtés du PSVR. Quelques années en avance rapide et d’impressionnants titres de réalité virtuelle sont assez courants. Malheureusement, ce n’est pas l’un de ceux-là. Au moment où nous avons retiré le micro-casque, il nous restait non seulement un sentiment de déception, mais également un sentiment de colère. La colère à la promesse qu'il a faite une fois. Colère que, malgré ses défauts, il a vraiment bien fait certaines choses. La colère que ce n’était tout simplement pas bon.

Garry